Bonjour à vous, amis des migrants, demandeurs d'asile et réfugiés, 

 

Plusieurs d'entre vous accueillent personnellement chez eux des demandeurs d'asile ou des réfugiés, certains ne le peuvent pas pour des raisons diverses. Le service de la Pastorale des migrants en partenariat avec St Vincent de Paul de Rouen-sud propose pour ceux qui le souhaitent d'apporter leur contribution pour loger une famille de demandeurs d'asile en versant pendant 3 mois, 6 mois, ou plus, 20 € mensuels,  selon les possibilités de chacun. L'association St Vincent de Paul a déjà logé et accompagné 2 familles sur Rouen  dont l'une a obtenu le statut de réfugiés et s'est bien insérée aujourd'hui sur Rouen St Sever. Avec cette aide financière que vous pouvez offrir, cela permettra ainsi d'accueillir décemment, c'est à dire de loger et d'accompagner une troisième famille ... 

 

La démarche est simple : Les 3 chèques de 20 €, ou un autre montant à votre convenance, seront encaissés à la date souhaitée par le signataire du chèque, pour financer le logement que l'association prend à sa charge tout en accompagnant la famille .  

 

Vous recevrez début 2019 le reçu cerfa de l'association St Vincent de Paul, reconnue d'Utilité Publique et adhérente au comité de la charte "Don en confiance", donnant droit à une réduction d'impôt de 75% pour les personnes imposables. Le don va  ainsi intégralement pour le logement durable de la famille . 

 

Dons à : "Association St Vincent de Paul-Ozanam"     Adresser à : St Vincent de Paul,  6 Rue du Four  76100 ROUEN. Les personnes qui le veulent pourront, après  les 3 ou 6 premiers mois,  renouveler leur versement soit par chèque, soit par virement avec  le RIB de l'association qui leur sera alors fourni pour simplifier la démarche. 

 

Nous le voulons  et pourrons l'affirmer:

                                                "Pour vivre la fraternité, accueillons les étrangers." 

Merci à chacune et à chacun.

 

Patrice Menguy 06 84 44 14 52                    Pastorale des migrants

                                      Jean-Louis Tamarelle 06 0186 46 48           St Vincent de Paul 

                                      René Gobbé 06 66 60 33 95                             Mission ouvrière

 

 

La Pastorale des Migrants de Rouen

vous invite au

CAFE – DEBAT

 

le mardi 24 Janvier 2017 à 19 heures
au sous-sol de la Brasserie Paul, place de la Cathédrale

L’Islam et les femmes

Avec Madame Louiza BELHAMICI

de la commission ISLAM et LAÏCITE
Co-présidente du Collectif Féministe Pour l’Egalité

 

Contact: René Gobbé 0666603395

 

 

 

Message de Noël 2016 
(cliquer sur le lien pour accéder au message)

 

 

 

  

Voici maintenant le temps

de l’UNITE, de la SOLIDARITE et de la FRATERNITE

 

 

                                                                                                     Nous vivons tous (musulmans, chrétiens, humanistes) un temps de deuil. Nous avons aussi entendu l’expression de peurs, de crispations, de fermeture.

                                                Cependant nous sommes réconfortés par les multiples témoignages de solidarité et de fraternité qui se sont exprimés. C’est une espérance.

                                                 Cette espérance, c’est ce que nous vivons déjà, avec beaucoup d’autres hommes et femmes, depuis de nombreuses années, par les liens tissés dans la vie quotidienne, dans les dialogues, dans l’action, vécue individuellement et avec des associations, comme l’engagement auprès des sans-papiers. Toute cette vie partagée nous enrichit et renforce nos convictions réciproques.

                                                  Les évènements récents nous engagent à aller encore plus loin dans la rencontre, l’entraide et le partage de ce qui nous anime les uns les autres.

 

                                                     Dépassons nos peurs et, forts de ce qui nous unit dans notre foi commune en l’Homme et pour nous (musulmans et chrétiens) dans notre foi en Dieu, tenons bon dans l’unité et dans notre volonté de Vivre-Ensemble. Notre Unité, notre Amour, notre Fraternité, désarmeront les semeurs de haine.

« J’écoute ; que dira le Seigneur Dieu ? Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles ; qu’ils ne reviennent jamais à leur folie ! ….Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent….Le Seigneur donnera ses bienfaits et notre terre donnera son fruit. La Justice marchera devant lui et ses pas traceront le chemin » (La Bible. Psaume 84).

                                                                                                                                   

 

                                 La Pastorale des Migrants    137 rue St Julien Rouen  ..2 août 2016

 

 

 

        La Pastorale des Migrants de Rouen assure une permanence d'accueil au centre Diocésain

        137 rue St Julien à Rouen le 1er et le 3éme jeudi de chaque mois de 14h30 à 16h30.

 

 

Ci-joint une belle initiative de la Paroisse St Sever -St Clément

cliquer sur le lien pour accéder au dossier

 

 

 

                   Cercles de silence d'ici et d'ailleurs

                                 (cliquer sur le lien à gauche pour accéder à la page)

 



Résultat de recherche d'images pour "logo cercle du silence" A 18 h  le 1er vendredi de chaque mois Place de la cathédrale à Rouen


                      A 11 h le 1er dimanche de chaque mois  Place de la Mairie à Caudebec-lès-Elbeuf  


l



 


Nous, femmes et hommes  de tous horizons,  présents à ce

                                                                                                           Résultat de recherche d'images pour "logo cercle du silence"

nous voulons                             

DENONCER LA SITUATION INHUMAINE FAITE

A BEAUCOUP D’ETRANGERS EN FRANCE

Les lois complexes et restrictives du droit au séjour  n’ont pas été assouplies par la circulaire du 28 novembre 2012.

 

De ce fait, beaucoup d’étrangers souhaitant fuir la guerre, la dictature et la misère voient leur droit à la vie bafoué :

Refus d’un premier titre de séjour ou de son renouvellement.

Ils deviennent des « Sans Papiers »,  sans droit à l’hébergement, au travail, à la santé, à la formation…

Enfermement dans les centres de rétention administrative, tel celui de Oissel, véritable prison pour les familles. 

Arrestation de leurs enfants à l’école, pour les emmener au centre de rétention, en vue de leur expulsion avec leurs parents.

 

Nous témoignons devant tous de la dignité et de la valeur de chaque être humain.

 

nous voulons

QUE NOTRE PAYS CONDUISE UNE POLITIQUE MIGRATOIRE

RESPECTUEUSE DE LA DIGNITE DES  ETRANGERS

Que l’on cesse de faire de ces hommes et de ces femmes des boucs émissaires de la crise économique et sociale !

 

nous voulons

REDIRE AUX ETRANGERS NOTRE SOLIDARITE

Et notre volonté d’agir à leur coté pour qu’ils trouvent leur place parmi nous.

 

Nous appelons tous ceux qui le veulent  à nous rejoindre 

le  premier vendredi de chaque mois, de 18 heures à 18h55.

 

 

Dates prévues  pour les Cercles de Silence :

Vendredi 1er juillet 

  place de la cathédrale à Rouen        

 

 

Venez vous joindre à nous, ne serait-ce qu’un instant !

 

 

Sang-papiers

Ils sont faits de chair et de sang.

Mais ils sont « morts vivant »,

les Sans-papiers.

Ils n'ont pas d'existence légale, Ils n'ont pas d'existence sociale,

Les Sans-papiers.

Ils vivent à côté de nous ils meurent à côté de nous

Les Sans-papiers.

Les voyons-nous ? Leur parlons-nous ?

Les Sans-papiers.

Qui sont-ils ?

Les sans-papiers.

Ce sont des personnes humaines

qui ont quitté leur pays, leur village, leurs amis, leurs familles

parce qu'ils étaient persécutés, parce qu'ils étaient empêchés

de travailler, parce qu'ils n'avaient plus d'espoir de vivre décemment.

La route est longue, difficile, dangereuse, les épreuves douloureuses.

Ils sont clandestins et sans papiers car la France n'est qu'un pays de

transit pour la Grande-Bretagne, par exemple, ils sont ainsi plusieurs

dizaines à Ouistreham.

Ils sont sans papiers car ils sont arrivés au bout de leur visa touristique

ou étudiant et qu'ils n'ont pu avoir de papiers légaux pour rester.

Ils sont sans papiers car la France leur a refusé l'asile, 50= 000 sont

dans ce cas en 201 4, et on ne rentre pas après une route pareille

dans son pays qui n'a pas changé.

Tous vivent dans l'angoisse perpétuelle d'être arrêté par la police

française car il n'est pas question de retourner chez eux.

C'est un aller sans retour qu'ils ont pris !!

L'arrestation signifie l'Obligation de Quitter le Territoire Français,

après passage en Centre de Rétention Administrative (appelé CRADE

par eux). C'est un lieu privatif de liberté où ils attendent dans de mauvaises conditions humanitaires d'être renvoyés dans leur pays

d'origine si celui-ci les acceptent. Ils sont 300 à 400= 000 à être en

situation irrégulière, à vivre misérablement, à être exploités par des employeurs qui les sous-paient sans les déclarer.

Réclamons la régularisation des sans-papiers, c'est un acte de

bon sens économique et de bon sens humanitaire.

Ils apporteraient à la France leur force de travail, leurs qualités, leurs différences, ils pourraient vivre décemment.

Cette régularisation est un acte humanitaire et solidaire,indispensable et urgent.Osons l’hospitalité !!!

Cimade –Arcal